Catégories
Francophonie Publications YouTube

LA RÉVOLUTION FRANCO-MINORITAIRE

Les derniers mois ont réussi à nous prouver que les francophones en situation minoritaire sont beaucoup plus nombreux qu’on le pense.

Les derniers mois ont réussi à nous prouver que les francophones en situation minoritaire sont beaucoup plus nombreux qu’on le pense.

Avec la nouvelle série que j’ai débuté sur ma chaîne YouTube en février, j’ai fait le tour des communautés francophones partout à travers le Canada et les États-Unis. Ces deux vidéos sur ma chaîne ont fait énormément jaser: non seulement sur YouTube, mais aussi dans les cercles francophones à travers le monde et même dans les médias. Au début, j’avais absolument aucune idée de l’impact qu’allaient avoir ces vidéos sur la francophonie. Mais aujourd’hui, je réalise que la représentation franco-minoritaire était quelque chose dont on manquait beaucoup.

Francos hors Québec

Notre combat

Depuis que j’ai publié ma vidéo intitulée Francos hors Québec, je remarque que de plus en plus de gens se réveillent face aux injustices que vivent les francophones en milieu minoritaire. Règlement 17, SOS Montfort, coupures de services en français, un long combat pour des écoles francophones adéquates en Colombie-Britannique, et encore plus d’actualité, la « mort » de l’Université Laurentienne

Le simple fait de parler français dans une province anglophone signifie qu’on est pogné dans une lutte constante. Mais il faut se poser la question: pourquoi doit-on se battre chaque jour de l’année pour ne pas perdre nos services et nos institutions francophones… dans un pays où le français est l’une des deux langues officielles? La protection de notre langue devrait être garantie partout au Canada, il me semble?

Grand ralliement SOS Montfort à Ottawa, 22 mars 1997
Grand ralliement SOS Montfort à Ottawa, 22 mars 1997

On veut que ça change.

Je refuse de mourrir dans un pays où ma langue maternelle est compromise par mon propre gouvernement. Je veux être capable de vivre en français, que ce soit au Québec, en Ontario, au Manitoba, en Alberta ou en Colombie-Britannique, sans avoir peur que mes services soient coupés soudainement pour « économiser de l’argent ». Je veux pouvoir accéder à une éducation de qualité dans ma langue et je ne veux surtout pas être forcé à m’assimiler.

J’espère qu’après cette période turbulente pour les francophones canadiens, les choses vont changer pour le mieux. Je vais continuer à utiliser ma chaîne YouTube pour partager du contenu sur la francophonie en espérant donner une voix à plus de gens. Il y a pleins de différents sujets dont je veux parler prochainement dans ma série Découvertes francos, et croyez-moi, le dialogue n’est pas terminé.

Découvertes franco

À tous les francos en milieu minoritaire, comme moi, lâchez pas la patate et continuez à lutter pour que notre futur soit meilleur! Ça va sonner quétaine en maudit, mais quand on se réunit, on réussit. Prenez le règlement 17 ou SOS Montfort comme exemple. Nous sommes, nous serons! 💙

4 réponses sur « LA RÉVOLUTION FRANCO-MINORITAIRE »

Je sais que ce n’est qu’un soutien moral, mais je souhaite que vous obteniez gain de cause pour que vive le français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *